?

Log in

A voté

Postée à l'origine par kaligami sur A voté
Non rien à voir avec les législatives XD
Un petit dépoussiérage de ce LJ pour faire de la pub  ^^

Ci dessous un film d'animation entièrement réalisé par une amie dans le cadre du concours Tim Burton de la médiathèque à Paris ^^
Un petit clic en haut à gauche pour voter pour elle et n'hésitez pas à diffusier si vous aimez pour qu'elle puisse gagner quelque votes ^^
Merci pour elle

toys in the attic par chatonmalefique

Pole emploi mon ami

Bon, c'est un appel à l'aide. Passez votre chemin si vous n'êtes pas artistes, graphiste indépendant, ou autre métier artistique cumulable avec la MDA.
... A tout les autres, j'ai besoin d'aide. Petite explication, accrochez vous ça va être un brin compliqué.

Je me suis inscrite à la maison des artistes et ait créé ma micro entreprise en BNC en 2008 quand j'étais au chômage, pour pouvoir répondre aux demandes d’illustrations que j'avais à l'époque. Depuis j'ai de nouveau travaillé en tant qu'employée graphiste dans le jeu, ait été au chômage, ait de nouveau travaillé, et suit au chômage depuis un an.
A chaque période de chômage, on m'a tout sortit sur mon statut et les aides pole emploi dont je pouvais bénéficier, mais là, je craque.

Depuis mars 2011, j'étais inscrite à pole emploi en catégorie 1 (en recherche d'emploi active). Je touche donc l'ARE. Je leur ait signalé que j'étais aussi graphiste indépendante en BNC affiliée à la MDA et chaque mois que je travaillais en tant qu'indépendante, je dois le déclarer, annoncer 79 heures de boulot (même si j'en bosse moins) remplir une déclaration de revenue sur l'honneur et attendre qu'ils daignent me verser non pas l'ARE mais un complément de revenus. Le reste du temps, j'épluche les annonces de graphiste, illustratrice, employé polyvalente en magasin, inventoriste, plongeuse de restaurant, etc etc.

Afin de trouver un emploi, durant l'année 2011, j'ai bénéficié d'une aide à la réorientation professionnelle pendant laquelle j'ai décidé de me former pour obtenir des compétences en tant que graphiste PAO ou Webdesign. Les deux formations que nous avions trouvées ont été un échec critique (quel genre de formation de web designer prétend ne pas faire de programmation alors que c'est écrit dans leur FOUTU programme?!! Celle du CRI Nantes)

Le mois dernier, Pole Emploi s'est apercu d'un petit probleme et m'a changé de catégorie, me faisant passer à la catégorie 5, créatrice d'entreprise. Le problème, c'est que cette catégorie me prive d'aide de la part de pôle emploi, je n'ai plus le droit à un suivi, ni à un soutien psychologique, une aide à la réorientation professionnelle et PLUS DE FORMATION. Je m'attend à ce que d'un moment à l'autre, ils me demandent de rembourser les frais de l'aide à la réorientation de l'année dernière.

Bref. En plus, j'arrive en fin de droit pour le complément de revenu (j'avais droit à 15 mois) et je n'aurais bientôt plus le droit au complément quand je travaillerais en indépendante (donc les petits contrat d'une heure à gauche et à droit, ca sera galère pour en vivre) et il me reste 8 mois d'ARE avant d'être encore plus dans la mouise.

Pole Emploi me suggère donc soit de demander une formation à la Maison des Artistes (HA HA HA), soit de cesser mon activité afin de retourner en catégorie 1.
S'ajoute à cela le fait que mon livre d’illustrations sort en 2012. Je n'ai, parait-il, pas besoin d'une micro entreprise pour toucher mes droits d'auteur, mais j'ai tout de même besoin de mon statut MDA et si j'arrête ma micro-entreprise, je dois aussi cesser mon statut MDA, non?

Est-ce qu'il existe un autre statut qui me permette de vendre mes oeuvres à des particuliers ET de travailler comme graphiste indépendante auprès de diffuseurs? (Le mythe de: c'est possible de vendre ses oeuvres en dessous d'un certain seuil est un mythe au fait, si vous vendez quelque chose, vous devez avoir un statut légal et fiscal).

Est-ce que Pôle Emploi se fout de moi et sont incompétent en matière d'accompagnement d’artistes? Non oubliez la question, j'ai déjà cette réponse.

J'ai besoin de réponse précise avec les références des textes légaux, afin de pouvoir leur mettre sous le nez si je dois me battre pour mon bifteck, merci d 'avance pour votre aide.

Voodoo - la liste de trucs à faire

-TROUVER UN AUTRE TITRE FUCK YOU DC COMICS!!! Fait: Here be Voodoo: Ici vont les morts
-Vérifier que les deux sites fonctionnent. Trouver un autre moyen de mettre la BD en ligne en anglais et en français. Sites finit
-Faire vérifier que les deux sites fonctionnent
-Finir les documents pour Bowlingballhead et lui faire corriger les traducs en anglais.
-Trouver un béta correcteur pour les pages françaises
-Faire des bannières pour les liens au cas ou quelqu'un en voudrait une (quoi, on peut réver?) Fait
-Continuer la promo de Voodoo sur facebook, tumblr et G+
-Continuer le buffer: 
    Prologue:
        Synopsis: Finit
        Crayonné: 30/30
        Mise au propre: 13/30
        Encré: 13/30
        Texturé: 11/30
    Chapitre 1:
        Synopsis: A réviser.
        Crayonné: 0/?

Ouverture du site

Je suis SURE d'oublier quelque chose...

Tags:

Etape un de la positive attitude...

 Accomplir des choses! Voici la liste pour juillet août:
  1. Bosser le synopsis des Gameuz tome 2. ... Toujours pas commencé. Oops? Commencé! 
  2. Virer l'omniprésence du rose sur les websites (mais je pensais à QUOI?) Maintenant, c'est BLEU
  3. Choisir le titre final des doudou dolls en anglais et en français. Ca viens. Peut être. Ce sera Voodoo
  4. Finaliser la technique d'encrage de doudou dolls. Ca commence à venir!
  5. Commencer à préparer le site des doudou (dès que j'ai le titre)
  6. Faire le ménage trois fois par semaine au lieu de deux (deux chats en pleine mue= usine à poils)
  7. Rééquilibrer mon budget. Encore.
  8. Appeler EDF pour leur demander WTF la consommation Suivit conso enclenché, on verra bien ce que ça donne
  9. Prendre RDV avec la CAF pour le WTF je gagne trop pour le RSA? Bon, apparemment résolu, mais j'attend d'avoir finit le dossier et qu'il soit accepter avant de faire ma danse de la victoire
  10. Finir les entretiens conseils sur le métier graphiste PAO/Webdesigner
  11. Trouver une formation et le financement pour graphiste pao/webdesign. Peut être. Je dois recontacter le centre de formation quand ils ne SERONT PLUS EN VACANCE -_-. Bref, formation de webdesigner en janvier, peut être. Envoyer le CV et la lettre de motivation.
  12. Trouver un job jusqu'à la formation de janvier. Histoire de repousser la fin de mes droits de chomage.

Mi aout, je dois avoir fait tout ça! Ca reste réaliste. J'espère. Positive attitude, positive attitude positive attitude.

Tags:

Ouverture officielle des Gameuz

 Ca y est! Il m'a fallut plus de six mois, mais le site des Gameuz est en ligne.
Les gameuz, ce sont quatre filles, qui jouent aux MMORPG. C'est fun, coloré et franchement, à ne pas prendre au sérieux!

Le site français est ici:
And for the english reader, there is also an english version!

Bilan.

Vous savez quoi? C'est l'heure du

Questionnement personnel annuel!!!

Ou du moins du quatrième de l'année. Oui on est en mai, j'ai un début d'année assez chaotique.

Et cette année, je vais réfléchir sur le fait d'être graphiste professionnel, ou du moins, de la farce que c'est pour moi.
Bien. La plupart d'entre vous (enfin, tous je pense si vous suivez ce LJ moribond), savent que je dessine. Et ouais. J'ai toujours dessiné, j'ai toujours aimé dessiner, et c'est à peu près la seule chose que je sais faire (je sais aussi déboucher un évier et le remonter sans fuite, mais c'est une autre histoire).

Étant enfant, je voyais le métier de dessinateur de Bd comme génial: Tu dessinais ta BD, elle était mise en rayon, et tu recevais l'argent par la poste (ou directement sur ta carte de crédit, j'avais une connaissance de la vie professionnelle assez abyssale à l'époque). En grandissant je me suis aperçue que la réalité était tout autre. J'ai vite abandonné l'idée de faire des études de dessinatrice de bande dessinée et me suis orientée en lycée pour un bac art appliqué à l'industrie, sur les conseils d'un conseiller d'orientation qui n'avait pas vraiment une idée précise sur ce que c'était réellement. Je met fréquemment le fait que j'ai eut mon bac sur plus d'entêtement que de talents aux études. Sérieusement. Les MATHS m'ont fait passer mon bac. (Les MATHS! Tout ceux qui me connaissent personnellement doivent rouler de rire par terre).

Donc après un bac obtenu de justesse et le refus de toutes les écoles d’illustrations à laquelle j'ai postulé, je me suis retrouvée sans école supérieure. Ce qui, après m'être fait marteler la tête par les profs que « sans école supérieure vous n'aurez pas de travail, jamais, vous finirez SDF sous un pont! », m'angoissait réellement, au point de postuler dans une école privée pour un BTS communication visuelle.

Deuxième erreur de ma vie. S'ensuivirent deux années (redoublement, payant bien sur) ou la plus grande question qui me revenait était: « mais je sais mieux dessiner que les trois quart des élèves ici, comment ça se fait que je n'arrive pas à suivre? »
Réponse: en comm visuelle, on s'en bat les corones que tu saches dessiner. Ce qu'il faut, c'est que tu ais assez de tchatche, de gueule, de bagout, bref, que tu saches vendre ton dessin merdique comme une œuvre d'art publicitaire.
J'ai testé. J'ai fais les dessins d'une camarade de classe un jour et comparé avec mon propre travail. Elle a eut quinze. J'ai eut huit.
Au bout de deux ans, je me suis fait virer comme une malpropre, sous prétexte que la communication visuelle n'était pas pour moi. Sans rire?

Bac+0 à l'époque. Je ne connaissais que quelques commandes basiques de photoshop et je suis balancée dans la vie professionnelle comme un pavé dans la mare. Non, ça ne signifie pas que j'ai fait des vagues. Ca veut dire que j'ai coulé au fond, dans la vase.
Dans un sens, j'ai eut de la chance. Un boulot de graphiste s'est libéré dans un laboratoire suisse, près de là ou habitait mes parents. J'ai donc réussit à travailler dans un domaine plus ou moins lié au graphisme (moins que plus, plutôt) et j'étais déterminée à faire mes preuves en tant que graphiste et grimper les échelons de manière professionnelle à défaut de réussite estudiantine.
Il s'est avéré que je n'avais pas été engagée comme infographiste, mais comme larbin. Je ne faisais que les petits travaux que les messieurs du bureau ne voulaient pas faire, toutes les petites merdes indignes d'eux, des graphiques sous illustrator, la commande de matos d'impressions, recharger le papier et les cartouches d'impression des imprimantes, nettoyer le bureau, l'accueil clientèle, le suivi impression, le bouc émissaire auprès du patron quand l'un des collègues merdait, arroser la plante verte du collègue (et la décorer pour Noël, ça c'était fun il en a fait une apoplexie), et la seule raison pour laquelle je ne faisais pas le café, c'est que la cafétéria était à l'étage supérieur. (Le tout pendant que l'un des collègues faisait mumuse avec la caméra, et l'autre avec l'appareil photo et 3DSmax. Le patron? Je ne sais pas ce qu'il foutait enfermé toute la journée dans son bureau et je ne veux pas le savoir).
J'ai néanmoins apprit énormément pendant ces deux ans. D'abord pleins d'insultes en italien. Cazza. Figlio di putana. Putana. Stronza. Vaffanculo. (Parfois, je me demande si mon ex-patron n°1 n'était pas atteint du syndrome de Tourette).
Ensuite, j'ai appris à utiliser photoshop, illustrator, indesign et dreamweaver. Attention hein, je n'ai pas apprit grâce aux connaissances supérieurs que mes collègues m'auraient transmise dans un élan d'altruisme inégalé que Mère Theresa à coté, c'est une grosse égoïste.
J'ai appris en prenant le mode d'emploi des logiciels sur les genoux et en testant les commandes une à une. Dans un anglais plus qu'approximatif vu que mon patron estimait que les modes d'emploi en français, c'est de la merda.
Au bout de deux ans, c'est moi qui leur ait dit vaffanculo.
J'avais économisé, prit des cours de dessin pour remonter mon niveau (parce que après six mois de déprime à ne plus dessiner, j'en avais besoin) et j'avais passé l'entretien de passage à l'école Emile Cohl de Lyon.

Ce fut un an de pur bonheur. Un an où pour la première fois de la vie, je me sentais enfin à ma place, j'avais l'impression d'apprendre des choses, j'étais dans les dix premières de la classe! Pour une cancre, vous n'avez pas d'idée à quel point ça faisait du bien.
Et a la fin de cette année, j'ai dut faire le dur choix d'arrêter pour cause de finances (pourquoi les écoles d'art coûtent aussi cher?! Je ne pouvais me payer que deux ans d'études sur quatre et pas moyen que je prenne un prêt étudiant si je ne pouvait pas le rembourser après les études) ou de tenter une reconversion dans une école qui m'assurerait peut être un emploi plus demandé que simple illustratrice.

Troisième erreur.
Je suis partie en école d'infographie 3D.
L'année fut catastrophique, tant scolairement que personnellement. J'ai perdu toute la confiance en moi que j'avais accumulé à Emile Cohl.
Et je me suis fait virer. Encore. À un ou deux dixième de points près. Merci Mr Bigeast, je ne vous regrette pas, vous et votre incompétence notoire en tant que professeur.

Résultat des courses.
Bac+0.
Une expérience professionnelle de larbin graphiste mais interdiction de montrer les travaux de l'époque pour cause de clause de confidentialité.
Devoir justifier l'arrêt de trois écoles sans obtention du diplôme auprès de potentiels employeurs.
Une bonne maîtrise des logiciels professionnels, mais aucune idée des techniques de travail à appliquer.
Un book bourré de dessins mangasse, parce que les employeurs en ont rien à faire des pastels et fusains artistique d'Emile Cohl.

Avec tout ça, j'ai échoué dans mon second travail. A tout les sens du terme. J'ai été engagée comme illustratrice pour un site de jeu casual qui fut ma seconde désillusion du monde du travail et qui a détruit pour moi le mythe du professionnel adulte, organisé, méthodique et compétent.
Quatrième erreur, vite suivie par la cinquième: Démissionner et créer ma micro entreprise de graphiste indépendant.
Vous vous souvenez le coup de l'école privée de communication visuelle ou il faut maîtriser l'art de la tchatche? Ben graphisme indépendant, c'est pareil. Je suis incapable de démarcher des clients, de les convaincre de m'embaucher et surtout de les obliger à me payer bordel.

Troisième boulot. Graphiste dans le domaine du jeu vidéo pour greluches petites filles qui aiment le roses et les poneys. Je commence à me faire petit à petit à l'idée que la vie professionnelle est faite de guignols incompétents. Tant pis pour eux. Je m'organise, je bosse vite, je bosse bien, je découvre que j'ai été engagée parce que je suis une fille (je reste perplexe à ce sujet là,je dois en être contente ou vexée?) et la boite ferme pour mauvaise gestion au bout de neuf mois.

Quatrième boulot. J'arrête de déménager à l'autre bout de la france pour un CDI. Désormais, je déménage pour un CDD qui pourrait éventuellement, peut être, on ne sais jamais, si la conjonction est bonne, que le jeu marche et que la lune est assez haute, bref, pourrait déboucher sur un CDI.
Again, désorganisation, médiocrité du travail, démotivation, coup de pieds au cul pour les faire bosser et finir le jeu avant que mon CDD se termine, histoire d'avoir des retours et mon CDI.
Queudalle. (Il y a deux semaines, j'ai découvert qu'ils avaient fermé le compte mail de la boite avec lequel je communiquais avec eux. Même si c'était involontaire de leur part, ça en dit long sur l'importance de mon travail à leurs yeux. Après tout, je n'ai fait que tout les graphismes, animations et décor du jeu (fin du sarcasme). )

Chômage à nouveau.

Découverte que non, en tant que graphiste indépendante, je ne suis pas autorisée à vendre des reproductions de mes propres œuvres d'art. C'est des originaux ou rien.

Découverte après deux mois à m'entêter que non, prendre un job à mi-temps comme vendeuse de vêtements ne m'aidera pas à garder la tête hors de l'eau. Selon mon ex-patronne N°4: «Ce fut une erreur de t'embaucher. Ca a été catastrophique, les clientes se sont plaintes.» (Pas devant moi en tout cas, connasse. Si tu encourageais et aidais plus les vendeuses débutantes plutôt que mettre leur bons chiffres de vente sur le compte de la guérisseuse spirituelle qui venait se servir dans les rayons, ça aurait probablement mieux marché. Et mon poids t'emmerde au fait.)

Cette semaine, je commence une réflexion sur la reconversion.
J'arrête le graphisme professionnel.
J'enverrais des books d’illustrations aux maisons d'éditions, mais j'arrête de compter dessus à tout prix.
Je continuerais mes projets de BD en auto édition, au rythme que JE veux.
Désormais, le dessin, ce sera pour moi et pour ceux qui auront les sous de m'acheter des toiles et des aquarelles originelles.

Utopiales

Je vais tenter de résumer les utopiales de manière rigoureuse et compréhensible.
Hahem.
HIII MA SOEUUUUUUUUUUUR!! LOVE LOVE!! MACHINES DE L'ILE=DISNEYLAND EN MIEUX AVEC DES ROBOTS!!! ON ES T MONTEES SUR L'ELEPHANT!! ET LE DRAGON DES MERS!!! HIIIII!!!!
UTOPIALES=LOVE AUSSI!!! DES GENS AIMENT MES DESSINS! J'AI ASSISTE A DES CONFERENCES MEME QUE J'AI ECOUTE ET COMPRIS ET PRESQUE PAS DESSINE!
MAMA MIA CHINA MIEVILLE EST SUPER CANON!! DOIT RELIRE PERDIDO STREET STATION ASAP!!!
JE SUIS PASSEE POUR UNE IMBECILE AUPRES DE SCOTT WESTERFIELD MAIS JE M'EN FICHE J'AI MA DEDICACE DE LEVIATHAN HIIIIIIIIIII
J'AI PARTICIPE A DEUX ATELIERS ECRITURES C'ETAIT FUN ET CONSTRUCTIF ET NON JE TUERAIS PAS MES PERSOS REVEZ PAS LES GENS DE L'ATELIER! MEME QUE J'AI ECRIT DE LA SF! MOI!!! DE LA SF!!!
CONVENTION JAPANIME EN MARS!! DOIT M'INSCRIRE! COUTERAS MOINS CHER QUE JAPAN EXPO!!

voilà, les utopiales c'était bien, malgré quelques soucis d'organisations (pas de pass pour les 4 jours), un café au mieux dégueulasse ("pas pire que leur bière" me souffle un anonyme) et un manque flagrant de place assisse hors conférence! vivement l'année prochaine!

Le random du random

Hm... Je viens de jeter un coup d'oeil à mes onglets de chrome (meilleur innovation internet EVER!!!) et je m'aperçois que mes intétrêts sont... particuliers...
-Une photo de coq de combat (urk sale tête) pour un boulot d'illu (j'en reparlerais plus tard)
-Une page google image avec beaucoup de photo de renards (awwww) et de Megan Fox (maiiiiis)
-Une autre avec la photo de renard sélectionnée (toujours pour le boulot d'illu en fait)
-Une page google image sur de la gravure sur bois
-Une gravure sur bois du moyen age: algoriste contre abaciste (FIGHT, hu hu hu)
-Une autre: les âges de la vie qui a l'air d'avoir été gravé par Picasso période cubiste Oo
-Encore une: Chronos qui dévore Zeus. Ou qui lui fait faire l'avion... Je ne suis pas sure
-Le dernier post LJ d'ursulav  que je veux être comme elle quand je serais grande. (c'est à dire, artiste peintre écrivain)
-La page wiki du durian 
-Deviantart. What else?
... Je pense pouvoir dire que j'ai des intérêts divers, variés et sans aucun rapport entre eux.

Tags:

Cri du coeur

JE HAIS CES CONNARDS DE GREVISTES, CES CONNERIES DE GREVE ET CES ENFOIRES DU GOUVERNEMENT!!!!

Vingt minutes.
Je ne demandais que vingt petites minutes de merde!!
Pourquoi à chaque fois que j'ai un entretien d'embauche important j'ai une CONNERIE DE GREVE qui me fout tout en l'air?!!! Je suis partie 20 mn en avance, j'ai même prit un vélo pour pouvoir continuer à avancer malgré ces enculés de grévistes qui bloquaient le passage du tram, j'ai couru pour essayer d'avancer au maximum!!
Ben allez y, faites la grève, profitez en, au moins quand VOUS le faites, ça emmerdes assez de gens pour qu'on le remarque! si moi je faisais la grève, la seule personne que ça emmerderait au final, c'est MOI parce que mon patron ne va surement pas reconduire mon contrat si je lui annonce que je fais grève! en attendant, je viens de rater l'entretien d'embauche téléphonique pour un boulot au Québec! Ca fait bon effet tiens, vingt conneries de minutes de retard!

MERCI LES CONNARDS!!!!
Steampunk Mickey... Je veux... *o*

Mechanical Kingdom

Posted using ShareThis